La légende (pétrifiante) des Pénitents des Mées

Vinaigrette 0
Les Pénitents - ©Szeder László / CC-BY-SA Les Pénitents - ©Szeder László / CC-BY-SA
Les Pénitents Rocher Légende

Les roches

On les voit à des kilomètres à la ronde. Même les voyageurs sur l'autoroute A51 ont une vue imprenable sur ces colosses de pierre... L'homme n'est pour rien dans ce chaos minéral.

Ces formidables rochers dont certains atteignent la taille de 100 m s'étendent sur près de 2 km au bord de la Durance ; ils ont été lentement façonnés à base de poudingue, une roche faite de sable, de grès et de petits cailloux formés il y a quelque 20 à 25 millions d'années.

Depuis, ces rochers sculptés par les éléments évoquent des pénitents. Vous la voyez vous aussi, cette file de moines à capuches ? Pétrifiés et honteux...

La légende des Pénitents

Mais que dit la légende ? Et bien, nous voilà revenus vers l'an 800. La vallée de la Durance se fait envahir par les hordes sarrasines. La guerre fait rage mais un seul homme, le seigneur des Mées, parvient à les défaire et à les repousser.

Il capture 7 jeunes femmes ennemies et les emmène dans son château, sous les yeux horrifiés des moines du couvent de la montagne de Lure, dirigé par saint Donat. Celui-ci supplie le seigneur de mettre à la porte ces trop jolies tentatrices... le seigneur réfléchit, puis finit par accepter. Bon, bon ! D'accord...

Les femmes seront conduites à Arles dans un monastère depuis un bateau qui descendra la Durance. Mais comme les Sarrasins venaient de débarquer à Arles, saint Donat donne l'ordre à ses moines de surveiller le bateau pour qu'il arrive à bon port, en longeant le cours de la rivière.

Ce que font les moines... qui devant les corps à peine vêtus des demoiselles oublient tout, de leur nom jusqu'à leur statut de religieux... Voyant les regards lubriques de ses compagnons, Donat les pétrifie sur place, capuches sur la tête, le long de cette rivière où depuis longtemps le bateau des belles a disparu...


Et encore !