La légende de la dame de Montigny

Vinaigrette 0
Le Loir, Montigny - ©Blood Destructor / CC-BY-SA Le Loir, Montigny - ©Blood Destructor / CC-BY-SA
Château de Montigny-le-Gannelon Château Légende

La harpie

On trouve la légende dans le tome 4 des Contes et légendes des pays de France (éd Omnibus). Le seigneur Jean de Montigny, parti longtemps pour la guerre, avait laissé sa femme au château.

Autant le seigneur était bon avec ses vassaux, autant elle était une vraie harpie. Ils se retrouvent donc, avec appréhension, gouvernés par madame... la torture dure des mois. Hé oui, des mois et des mois s’écoulent, et Jean ne revient pas.

La mère errante

Jusqu’à ce jour... une pauvre femme errante arrive à la porte du château, avec 7 marmots qui la suivent. Elle demande gentiment l’aumône... La dame de Montigny la jette illico, le regard noir, lui crachant même au visage que quand on ne peut pas s’occuper de sa marmaille, on n’en fait pas autant !

La vieille lui jette un sort : qu’elle accouche dans l’année, d’une seule « ventrée », d’un nombre de marmots encore plus grand que le sien ! Sur quoi elle file comme le vent. Et quelques mois après, la dame donne naissance... à 9 bébés.

Noyés dans un sac

Oh misère ! Son mari pourrait revenir d’un moment à l’autre, il faut vite noyer ces enfants... elle charge une servante de le faire. Hop, dans un sac, dans les eaux du Loir au pied du château !

Mais elle n’a pas le temps de verser son sac... qu’une ombre se dresse devant elle... nom de nom !!! Jean de Montigny, en chair en os, revenu de guerre ! Il lui demande ce qu’elle fout là. La pauvre bredouille, puis avoue tout.

Oouh, colère, le seigneur ! Il prend les 9 petits sous son aile et les fait élever en secret dans le village. En jurant de se venger de sa femme. Avec qui il aura quand même un fils, entre temps...

Vengeance

Et quand les 9 petits ont eu 7 ans, Jean les fait venir au château à l’occasion de l’anniversaire de son fils. Il fait habiller les 10 tous pareils. Et lance à sa femme : « Alors, lequel est votre fils ? »

Et comme les petits se ressemblent tous, ah ah, elle ne peut choisir... et fond en larme. Trop tard. Jean la fait enfermer dans un tonneau qu’il fout dans le Loir. Un paysan entendra ses cris et la sortira de la rivière, mais la vilaine mourra sur le coup...


Et encore !