La grange aux dîmes de Bourges

Vinaigrette 0
La grange - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA La grange - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Grange aux dîmes de Bourges Maison

Nous voilà juste à côté de la cathédrale Saint-Etienne. Le quartier n'a pas tellement changé depuis le Moyen-Age ! Imaginez qu'ici se trouvaient les maisons des chanoines, l'archevêché au sud, tout cela protégé par d'épaisses portes fortifiées (d'où les noms de rue du Guichet et rue de la Porte-Jaune). La grange se trouvait d’ailleurs à l'intérieur du cloître aujourd'hui disparu.

Cette jolie bâtisse date du XIIIe siècle. Que cache cette belle façade garnie de grandes fenêtres, avec son escalier extérieur à pans de bois construit en avant-corps sur le pignon ? On y mettait les redevances données par les paysans aux religieux : la dîme. Ca vous rappelle quelque chose ? Son nom vient du latin decima, « dixième » ; c'est un impôt en nature portant sur les revenus agricoles, destiné à être versé à l'Eglise.

On rangeait précieusement cet argent dans notre grange, donc, mais pas que. A l’étage se trouvaient les greniers pour stocker les céréales, dans les caves le cellier pour mettre à l'abri le vin, au rez-de-chaussée une belle salle voûtée sur croisée d'ogives. On a refait la charpente au XVIIIe siècle mais la totalité de la grange a été restaurée au XIXe siècle par l'architecte des Monuments Historiques, Boeswillwald. La dernière petite remise en beauté date de 2000...


Et encore !