La duchesse de Longueville au château de Dieppe

Vinaigrette 0
Le château - ©Eric Barbet / CC-BY-SA Le château - ©Eric Barbet / CC-BY-SA
Château de Dieppe Château

1650. Par une nuit de tempête, au château de Dieppe... une femme se fait la malle !! Qui ? Anne-Geneviève de Bourbon, duchesse de Longueville par son mariage !

Mais que s'est-il passé ?

La Fronde ?

Anne-Geneviève de Bourbon vit dans une époque toute troublée : la Fronde.

Un épisode qui se passe pendant la minorité de Louis XIV, entre 1643 et 1661.

La France est en guerre avec l’Espagne, les impôts font râler les Français, c’est la crise, bref, rien ne va. Ras-le-bol général !!

La reine-mère et son ministre, Mazarin, assurent le pouvoir pendant que bébé Louis (futur XIV) fait ses dents.

Les grands seigneurs du royaume en ont marre aussi, et se rebellent. C’est dans ce bazar ambiant qu’Anne pousse son mari (le célèbre Grand Condé) et son frangin à devenir des Frondeurs, en 1648.

Manque de bol, les deux se font arrêter en janvier 1650...

Cap sur Dieppe !

Ni une, ni deux, notre duchesse file fissa à l’anglaise en Normandie, pour tenter de soulever la région contre l’autorité royale.

C’est là qu’elle débarque à Dieppe, après avoir été refoulée comme une malpropre à Rouen et au Havre.

Là, le gouverneur de la ville la reçoit au château. Un château tout décrépi, alors Anne s’occupe « de le faire fortifier et de mettre la citadelle au meilleur état qui lui fut possible. »

Hé, pas folle, la guêpe ! Anne veut s’y barricader jusqu’à ce qu’elle obtienne gain de cause !

Des seigneurs du coin viennent même lui assurer leur soutien.

Une nuit... la fuite !

Mais ça ne suffit pas !

Elle a beau haranguer tous les badauds de la ville, rien n’y fait. Hé, à Dieppe, on a toujours soutenu les rois, on ne voit pas pourquoi ça changerait !

Pire, il faut qu’elle se sauve. Encore une fois. Les troupes royales ont envahi Dieppe, elle n’est plus en sécurité.

Alors une nuit, Anne se tire : d’une des fenêtres du château, dit la légende, par une petite porte mal gardée, dit Tallémant des Réaux dans ses Historiettes !

Trempée sous la lune

Waouh, imaginez sa fuite... hop, les fanfreluches de sa robe dans ses mains, suivie par sa dame de compagnie, elle trottine en direction du petit port voisin de Pourville, pour s’embarquer pour la Hollande.

Là, sur la grève noyée dans les ténèbres, à peine éclairée par une lune pâlotte, elle trouve deux pêcheurs, avec leur barque.

Elle veut embarquer pour rejoindre le navire qui l’attend dans la rade, mais les grandes marées font des siennes et le vent souffle.

L’un des pêcheurs la prend dans ses bras pour la porter jusque dans la barque, mais il la laisse tomber dans la flotte !

Le pétard dans une flaque, les cheveux de travers, la duchesse aura bien besoin du curé du village pour la tirer de la vase...

Anne y perd une bourse pleine de louis d’argent, mais elle pourra quitter Dieppe, direction la Hollande... où elle continuera ses intrigues !

Avant de se faire dégager en exil dans son château de Montreuil-Bellay (49) !


Et encore !