La chèvre amoureuse du Pont Saint-Michel

Vinaigrette 0
Le pont au XVIIe s - ©The British Library / Public domain Le pont au XVIIe s - ©The British Library / Public domain
Pont Saint-Michel de Paris Pont Animaux

C’est le chroniqueur Pierre de l’Estoile qui raconte cette histoire dans son Journal, qui se passe sur le pont Saint-Michel, en 1593... Un homme d’origine italienne tombe follement amoureux de la femme du cordonnier qui habitait au bout du pont.

La dame, elle, a bien remarqué son petit manège et ses œillades énamourées. Mais elle s’en fout, si vous saviez ! Le temps passe. L'Italien en a marre. Non, il desespère, plutôt ! Mais... il est un peu magicien, notre homme.

Alors, pourquoi ne pas se simplifier les choses et utiliser la magie ? Faire que la belle tombe, crac, dans ses bras ? Pour ça, il va lui demander 3 gouttes de son lait, pour un prétendu mal d’œil, contre 10 écus. Histoire d'envoûter ledit lait et la rendre folle de lui, vous voyez ?

Mouais. Il a bon dos, ton œil ! La dame se méfie. Elle lui fait envoyer du lait, oui... mais du lait de sa chèvre. Lui, tout content, lance un charme sur le lait : hop, la belle tombera raide dingue de lui ! Hééé... non.

C’est la chèvre qui tombe amoureuse. Elle devient comme folle, se cabre dans tous les sens, se détache, court sur le pont pour foncer sur l’Italien. Elle se jette à son cou, le lèche passionnément...

« La fin de cette farce ? » La chèvre finit par mourir de sa belle mort. L’Italien doit fuir, car on voulait le brûler. Et il resta « 10 écus qui demeurèrent pour gage au pauvre cordonnier, qui en avait bien affaire. »


Et encore !