Jublains et sa forteresse gallo-romaine

Vinaigrette 0
La forteresse - ©Pymouss / CC-BY-SA La forteresse - ©Pymouss / CC-BY-SA
Site archéologique de Jublains Gallo-romain Fortification

A Jublains, c'est une cité gallo-romaine toute entière qu'on trouve là, avec ses maisons, les vestiges de ses rues, son théâtre, son temple de la Fortune, mais surtout son castellum (forteresse) et ses remparts !... Une vraie rareté, et particulièrement bien conservée en plus ! Bref, vous l'avez compris, un grand site du tourisme mayennais. Un peuple gaulois appelé Aulerques-Diablintes vivait à Jublains du temps où elle s'appelait Noiodun : dun en celte, veut dire « fortification », donc... « nouvelle forteresse » !

Sauf que les Romains s'en emparent, lors de la conquête de la Gaule, et change le nom en Noviodunum : trouvant le lieu à leur goût, ils s'y installent et la terre se couvre progressivement de temples, de villas et de thermes... Les ruines occupent une superficie de 50 hectares, mais la plus remarquable d'entre elles reste la forteresse (200 après J.-C.), vaste rectangle de 117 mètres sur 104, flanqué de 10 tours rondes aux murailles épaisses de 5 mètres : mais dites donc, une sorte de gros donjon trône au milieu ! Il ressemble beaucoup à ceux qu'on construisait au Moyen-Age, en Normandie...

A l'intérieur du castellum, on trouve une seconde enceinte en terre et différents bâtiments comme des bains, des chambres, un impluvium (sorte de récolteur d'eau), des citernes, des magasins à grains... Effectivement, il semblerait que notre castellum ai servi d'entrepôt, de lieu de stockage de bien très précieux : un coffre-fort, en somme, ce qui expliquerait l'épaisseur de nos murs ! De plus, Jublains se trouvait à un carrefour commercial important, reliant les côtes de la Manche à la région lyonnaise : il est évident que les marchands trouvaient ici une étape de choix dans leur voyage.


Et encore !