Joux et son puits de l'angoisse

Vinaigrette 0
Le puits de Joux - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA Le puits de Joux - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA
Château de Joux Château Adultère Destin tragique Vengeance Croisades

Au début de l’histoire de Joux, on trouve de biens sombres seigneurs, comme cet Amaury III de Joux. Avait-il fait creuser l’effrayant puits de la forteresse par de pauvres serfs, jusqu'à l'épuisement ? C'est en tout cas dans ce puits profond de plus de 140 m qu'une femme se fait jeter...

L’attente

L’histoire se passe au temps de la première croisade : Amaury s’empresse de partir pour la Terre-Sainte, laissant sa femme, Berthe d'Auxonne et leur fils au château. Elle l'attendra 7 ans. 7 longues années au bout desquelles des bruits lui arrivent enfin : on murmure qu'Amaury est mort au combat ! Berthe peut se déclarer veuve et continuer de vivre. Avec un autre homme, pourquoi pas...

Ca tombe bien : son meilleur ami d'enfance (et cousin) vient bientôt lui rendre visite. Il s'appelle Amé de Montfaucon, un beau et courtois chevalier. Il vient de se faire blesser et demande de l'aide de sa cousine. Bientôt naissent de vrais sentiments entre les deux amants... qui partagent bientôt le même lit, dans la forteresse de Joux... Amaury n'est plus là, alors, ça change quoi ! Heu, c'est si sûr que ça ?

Folie pure

Car un jour le seigneur de Joux se pointe comme une fleur dans la chambre des deux : il n'était pas mort et revient de Terre-Sainte ! Hirsute, puant le bouc, mais bien vivant. Il n’attend pas : il fait pendre Amé, puis fait jeter Berthe dans le puits. Avoue, traîtresse !! Avouer ? Berthe avoue tout ce qu'il veut.

Alors Amaury la fait enfermer dans le plus petit et le plus sinistre des cachots du château (on le voit toujours) : avec, devant la seule et minuscule meurtrière de la cellule, le cadavre de son Amé, qu’on avait laissé pourrir là... Elle reste enfermée 12 ans, jusqu'à la mort d'Amaury. Son fils la délivre, mais c'est trop tard : Berthe a sombré dans la folie...


Et encore !