Jeanne d’Arc à Lagny-sur-Marne : le miracle des bébés morts

Vinaigrette 0
Passage de Jeanne - ©Mon Œil / CC-BY Passage de Jeanne - ©Mon Œil / CC-BY
Abbatiale Notre-Dame-des-Ardents de Lagny-sur-Marne Abbatiale Jeanne d’Arc Miracle Guerre de Cent Ans

Pendant que Bourguignons et Armagnacs se faisaient la guerre de Cent Ans en Ile-de-France, une certaine Pucelle, Jeanne d’Arc de son nom et prénom, déboule avec sa petite troupe dans la cité de Lagny. Nous sommes en avril 1430... et un miracle s’accomplit. Si, si, écoutez...

Des gens du village viennent chercher Jeanne et l’emmènent dans l’église. Là, couché devant Notre-Dame-des-Ardents repose un bébé de 3 jours, mort depuis quelques jours, la peau déjà noire « comme la cotte de la Pucelle », dit un chroniqueur. Le petit était mort sans baptême, et la mère l’avait porté là, devant la statue, en espérant un petit signe...

En attendant le miracle, Jeanne se met à prier. Et là, le marmot reprend vie, baille 3 fois, une bonne couleur rose lui revient même. On le baptise, sur quoi il repasse l’arme à gauche, pour finalement se faire enterrer « en terre sainte ».

Autre fait notable qui se passe à Lagny pendant le séjour de Jeanne : elle fait arrêter un brigand qui ravageait les environs et qu’on n’arrivait pas à arrêter : Franquet d’Arras. Elle le charge avec sa troupe « moult vigoureusement »...

Ensuite, on connaît la fin de l’histoire : Jeanne reprend sa route, et le 24 mai, elle tombait aux mains des Anglais à Compiègne..


Et encore !