Jean Bouvier, le « Bras-de-fer » du château d'Yvoire

Vinaigrette 0
Le château - ©Arnaud 25 / CC-BY-SA Le château - ©Arnaud 25 / CC-BY-SA
Château d'Yvoire Château

Jean « Bras-de-fer » Bouvier

Connaissez-vous la légende de Jean Bouvier d’Yvoire ? Le seigneur du château au XVIIe s ?

Les Bouvier sont originaires de Savoie. C’est à eux que passe le château d’Yvoire, en 1615.

Jean Bouvier, on l’a surnommé « Bras-de-fer » !

Pour une raison bien simple : il se fait arracher un bras à la guerre et après amputation, se confectionne un membre de ferraille super astucieux.

Un mécanisme très simple, doté d'un coude et de doigts sans articulations. Seul le pouce est mobile : parfait pour mener la bride d’un cheval !

On dit que les propriétaires actuels conservent encore la « relique » au château d’Yvoire...

Si vous voulez en savoir plus, James Fazy, un politique suisse, a écrit un bouquin autour de cette histoire : Jean d’Yvoire au bras de fer ou le tour du lac en 1564 (1840).

Ferdinand Bouvier, à cheval dans le lac Léman !

La réalité, paraît-il, est que ce bras de fer appartiendrait plutôt au frangin de Jean, Ferdinand Bouvier. Qui fait aussi parler de lui !

Il participe à la conspiration d’Isbrand Daux, bourgmestre de Lausanne, en 1589. Pour libérer cette dernière de la domination de Berne, et la rattacher au duché de Savoie.

Mais on découvre le pot aux roses, crac : les chefs se font arrêter et décapiter, sauf Ferdinand, qui se retranche dans son château d’Yvoire.

Cerné, il se jette à cheval dans le lac Léman pour échapper à l’ennemi ! Il réussit à s’enfuir auprès du duc de Savoie en parcourant 3 lieues jusqu’à Prangins, en face du lac... soit 14 km !

Mais la république de Berne lui confisque tous ses biens (Yvoire y compris), fait enfermer sa famille en prison et torturer sa femme…

Les Bouvier ne retrouvent Yvoire qu’en 1780 !


Et encore !