Hercule le Breton et Marie la comploteuse

Vinaigrette 0
Marie d'Avaugour - ©Public domain Marie d'Avaugour - ©Public domain
Château de Montbazon Château Château de la Loire Marie d’Avaugour Hercule de Rohan

Les Rohan deviennent ducs de Montbazon au XVe s. Une vieille, très vieille famille bretonne ! Parmi ceux qui vivent à Montbazon, des pointures : vous connaissez Hercule de Rohan ? Un nom approprié pour ce colosse qui se trouve dans le carrosse d'Henri IV le jour de son assassinat, ce jour où Ravaillac frappe le roi...

Un des coups de poignard vient même frapper Hercule à la manche... A 60 ans, il se remarie avec Marie d'Avaugour, belle et aventureuse jeune femme... pas très fidèle selon certains !

La belle s'appelle Marie d’Avaugour, dame de Montbazon, née comtesse de Vertus. Aaah, elle n'en avait pas beaucoup de vertus, à ce que racontent les ragots. Le plus grand raconteur de potins de son temps, Tallemant des Réaux, écrit dans le tome III de ses Historiettes que :

« C'était une des plus belles personnes qu'on put voir, et ce fut un grand ornement à la cour. Elle défaisait toutes les autres au bal, et, quoiqu'elle eut plus de 35 ans, elle remporta encore le prix. »

Tallemant, lui, dit « bof ». Il lui trouve un peu trop de ventre, un grand nez... et trop de poitrine ! Il l'appelle « le colosse ». Saint-Simon parle de « sa tête mal timbrée », le cardinal de Retz dit :

« Elle eut peu de foi dans la galanterie, nulle dans les affaires. Elle n'aimait rien que son plaisir et, au-dessus de son plaisir, son intérêt. Je n'ai jamais vu personne qui eût conservé dans le vice si peu de respect pour la vertu. »

Marie aime l'intrigue, les hommes aussi. Elle collectionne les amants, les épuise financièrement. Elle finit par se fait exiler sur ses terres de Touraine... tout ça pour une affaire de cœurs, une bête histoire de bonnes femmes !


Et encore !