Guillemot, le roi des chouans, défiguré à Kerguehennec

Vinaigrette 0
Un chouan - ©Public domain Un chouan - ©Public domain
Château de Kerguehennec Château Accident Pierre Guillemot Chouannerie

1793. La Révolution frappe, un vrai bain de sang ! Et il n’y a pas qu’à Paris ou à Versailles qu’on est à feu et à sang. En province aussi, on se révolte, on en a gros ! Dans tout l’ouest, surtout : la chouannerie, c’est ça : une guerre civile entre républicains et royalistes, les fameux chouans. Pierre Guillemot en est un, de chouan. L’acolyte de Cadoudal, un autre Morbihannais royaliste, le plus connu sûrement...

Guillemot, tout le monde le connaît dans le coin, même qu’on l’appelle le « roi de Bignan » car il est originaire de ce petit bled du Morbihan pas très loin de Kerguéhennec... Voilà pourquoi il se réfugie souvent dans une cachette que lui seul connaît, au château... surtout en 1795, avec son comparse Le Chiers.

C’est là qu’il se fait estropier par une réserve de poudre qui explose par accident. Pas vraiment blessé mais franchement défiguré, il reste terré dans son trou... pendant que les Chouans continuent le combat, ralliés par les émigrés débarquant à Quiberon. Tiens, pendant ce débarquement, on retrouve le mari de la belle et intrigante Louise de Grégo, la traîtresse du château de Trévarez...


Et encore !