Grande première chirurgicale dans le charnier de Saint-Séverin

Vinaigrette 0
Le charnier - ©Mbzt / CC-BY-SA Le charnier - ©Mbzt / CC-BY-SA
Eglise Saint-Séverin Lieu de sépulture Eglise paroissiale

Surprise ! On voit toujours le charnier médiéval à côté de l’église Saint-Séverin. Le seul encore debout à Paris !

On entassait les os sous les galeries, jusqu’au plafond. Et au-dessus, dans ces galeries, les logements des prêtres.

C’est dans ce charnier que se déroule, en 1474, la première opération de la pierre. Avec des détails rapportés par la Chronique scandaleuse de Jean de Troyes.

On est en janvier 1474. La maladie de la pierre (calculs rénaux) touchent de plus en plus de monde.

Par du monde, je veux dire des gens de la noblesse ou des proches du roi, sinon, vous pensez bien qu'on n’aurait rien fait pour le peuple.

Les chirurgiens se concertent. Ca devient urgent de faire quelque chose. Tenter une opération par exemple, histoire de voir ?

« Laquelle chose ne pouvait mieux être sue que inciser le corps d’un homme vivant. »

Louis XI autorise les chirurgiens à tenter l’opération sur un archer condamné pour vol, à la pendaison au gibet de Montfaucon. On le conduit au charnier de Saint-Séverin.

« Ouverture et incision fut faite au corps du dit archer et dedans icelui regardé le lieu des dites maladies. » Hop, l’opération est un succès !

Une fois « les entrailles remises dedans », l’archer guérit, 15 jours après. Et le roi le gracie !


Et encore !