Gilles de Souvré, trop cher, le traître

Vinaigrette 0
Gilles de Souvré - ©ÖNB / Public domain Gilles de Souvré - ©ÖNB / Public domain
Château de Courtanvaux Château Gilles de Souvré

Jacques du Berziau, secrétaire du roi Charles VII, achète Courtanvaux en 1465 et fait construire un premier château sur les plans du maître-maçon Jean Detays. Le fils du seigneur, Jean, poursuit les travaux à la mort de son père. A quoi ressemble notre château ? C'est tout simplement un grand corps de logis en tuffeau avec des fenêtres à meneaux.

Sans héritiers, Jean cède le château, à sa mort en 1518, à sa sœur Françoise, juste avant qu'elle ne se marie avec Antoine de Souvré. Le petit-fils d'Antoine, Gilles de Souvré, obtient l'érection de sa terre en marquisat en 1609 : ça tombe bien, il venait de faire construire le portail d'entrée Renaissance en 1582.

Gilles est un grand copain d'Henri IV (qu'il reçoit d'ailleurs souvent au château), qu'il a toujours servi loyalement. Même quand ce bougre de duc de Mayenne lui propose une belle somme pour passer du côté de la Ligue... Mais Gilles répond que « ce serait payer trop cher un traître » !

Le moins qu'on puisse dire, c'est que le sieur de Souvré fait une brillante carrière ! Voyez plutôt : gouverneur du Dauphin (le futur Louis XIII), chevalier du Saint-Esprit, il est fait maréchal de France en 1615 à l'âge de 76 ans, par Louis XIII en personne. Ce jour-là, il lui dira : « Monsieur, si je n’étais roi de France, je voudrais être Souvré »...


Et encore !