Gaston d'Orléans à Blois : ses prunes, son exil

Vinaigrette 0
Aile G. d'Orléans - ©MFSG / CC-BY-SA Aile G. d'Orléans - ©MFSG / CC-BY-SA
Château de Blois Château Château de la Loire Gaston d'Orléans

Allez, zou, en exil !

Henri IV, puis Louis XIII et Anne d'Autriche séjournent fréquemment au château. Puis vient le temps de Gaston d'Orléans. Monsieur, comme on le surnomme, est un des fils d'Henri IV et de Marie de Médicis, qui vient à Blois en exil. Il l'a bien cherché, aussi... Complètement révolté, il organise complots sur complots contre son frangin, Louis XIII... qui échouent et qui voient la mort de ses complices. Lui se fait dégager fissa par son frère à Blois.

Les prunes de Môssieur

Il y tient une belle cour, réunissant les meilleurs artistes, aménage des pièces pour ses extraordinaires collections d’œuvres d'arts et son cabinet de curiosité.

Il cultive des essences rares dans son jardin : prunes de la Reine Claude et « prunes de Monsieur » côtoient pommes de terre, tabac et tomates... Le jardinier en chef, Abel Brunier, publiera d'ailleurs un recueil de toutes les plantes cultivées au château (près de 300), le Hortus regius Blesensis. Un sacré beau système de classification assez novateur à l'époque...

Le marmot qui chamboule tout

Gaston réside au château dès 1634. Il va y imprimer sa patte ! En faisant élever une aile de style classique, dont le chantier est confié à François Mansart... Mais la naissance du futur Louis XIV et le manque d’intérêt de Gaston pour son château arrêtent net les travaux. Pauvre Blois !

Très abîmé, notre château a bien besoin d'être restauré : ce sera Félix Duban qui se chargera des travaux, de 1845 à 1870. L'architecte modifie totalement la disposition des appartements !


Et encore !