Fénelon à Carennac : les eaux de la Dordogne, ça vous inspire un homme

Vinaigrette 0
Fénelon, Carennac - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA Fénelon, Carennac - ©Christophe.Finot / CC-BY-SA
Cité médiévale de Carennac Cité médiévale

Au XVIIe siècle, les Salignac de la Mothe Fénelon deviennent doyen du prieuré de Carennac. Fénelon ? Oui !

L'un des membres de cette grande famille, François de Salignac de la Mothe-Fénelon, deviendra prieur du à Carennac. Avant de devenir archevêque de Cambrai, le célèbre écrivain passe de longs séjours chez son oncle le prieur-doyen alors qu'il est étudiant à Cahors. A sa mort en 1681, Fénelon le remplace pendant 15 ans...

Il y écrira ses Aventures de Télémaque : d'ailleurs, la petite île sur la Dordogne juste en face de notre village s'appelle... île de Télémaque ! Il y compose aussi une ode, qui fait l'éloge de son village :

« Mais dans ce rude paysage, où tout est capricieux et d'une beauté sauvage, rien ne rappelle à mes yeux les bords que mon fleuve arrose ; fleuve où jamais le vent n'ose les moindres flots soulever, où le ciel serein nous donne Le printemps après l'automne, sans laisser place à l'hiver... »


Et encore !