Esotérique, le château de Thoiry ?

Vinaigrette 0
Solstice d'été - ©Harmonia Amanda / CC-BY-SA Solstice d'été - ©Harmonia Amanda / CC-BY-SA
Château de Thoiry Château

Un château-calendrier

Attention, spectacle féerique ! A chaque solstice, le soleil se lève et se couche pile poil dans l’axe du grand vestibule du rez-de-chaussée du château de Thoiry. Du coup, on a l’impression que l’intérieur au centre s’embrase !

Un peu comme le soleil qui se lève au château cathare de Montségur, vous vous souvenez ? Mais ce n’est pas que pendant un seul petit jour, que le soleil fait son show, à Thoiry. On voit la boule rouge de l’astre jusqu’à une semaine avant et après en été, et jusqu’à 15 jours en hiver.

Le petit guide de visite du château, vendu sur place, indique qu’en fait, Thoiry fonctionne comme un calendrier géant : le château en tant que pivot, l’horizon faisant office de cadran, les lignes créées par la perspective prenant la place des aiguilles.

Le nombre d'Or

Il faut dire que l’architecte Philibert de l’Orme (super pointure de la Renaissance) construit Thoiry en 1559 selon le nombre d’Or. Les pyramides, le Parthénon, tous les monuments antiques sont construits selon ce principe d’harmonie et de perfection universelle.

C’est la proportion parfaite permettant d’obtenir la beauté à l’état pur, soit 1,6 et beaucoup de poussières ! La « divine proportion »... Et voilà : ajoutez à ça que le vestibule de Thoiry a les mêmes proportions que la chambre funéraire de la pyramide de Khéops.

Mais le château a surtout été construit pour un féru d’alchimie, Raoul Moreau. Un curieux touche à tout, trésorier de l’Epargne du roi Henri II puis intendant des Finances, qui réalise là l’endroit d’où il mènera ses recherches alchimiques.


Et encore !