Des Allemands marchands et leur hôtel

Vinaigrette 0
Façade rue Bourbonnoux - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Façade rue Bourbonnoux - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Hôtel Lallemant Hôtel particulier

Entre son palais Jacques Cœur et son hôtel Cujas, Bourges peut se vanter de posséder de bien belles maisons gothiques et Renaissance ! L'hôtel Lallemant ne fait pas exception à la règle... Cette famille serait venue d'Allemagne « pour servir au fait des guerres », d'où son nom... en fait, plus simplement pour vendre du tissu, activité qui la rend riche et prospère ! En 1486, le marchand Guillaume Lallemant, receveur des finances de Normandie, obtient de Charles VIII l'autorisation de vendre aux foires de Bourges.

Son fils Jean Lallemant reconstruit l’hôtel familial sur l'emplacement du premier détruit par un incendie en 1487. Un hôtel en pleine bisbille, puisque se trouvant sur 3 paroisses différentes ! On imagine la bagarre des curés... On fait appel à l’archevêché de Bourges pour trancher : les Lallemant changeront de paroisse tous les ans !

A la base, Jean ne donne à sa maison aucun luxe ni espace superflu, cela viendra plus tard : elle devait servir de local pour son commerce en plein essor. Après lui, son fils lui aussi prénommé Jean, trésorier du Languedoc, remanie l’hôtel au goût du jour, celui de la première Renaissance française : le sieur le transforme alors pour mieux correspondre à son niveau social ! Voyez un peu : on perce de grandes fenêtres, on décore richement les intérieurs, la grande salle reçoit une magnifique cheminée, on pose des plafonds à caissons...


Et encore !