Découvrez la terrible épidémie qui a façonné le calvaire de Plougastel !

Vinaigrette 0
Le calvaire - ©Duch.seb / CC-BY-SA Le calvaire - ©Duch.seb / CC-BY-SA
Calvaire de Plougastel-Daoulas Calvaire Epidémie

Pourquoi a-t-on fait construire le calvaire de Plougastel ?

L’épidémie de peste de 1598 qui ravage une bonne partie de la Bretagne, est à l'origine de la construction du calvaire de Plougastel.

Histoire de conjurer le mauvais sort, quoi... d’apaiser la colère divine et de faire que l’épidémie cesse, ou encore de célébrer ceux encore en vie.

Tout Plougastel a dû être durement marqué... car tous les villageois donnent de l’argent pour la construction du calvaire !

Hop, hop, en 1602, les travaux commencent et l'ensemble sera achevé seulement 2 ans plus tard.

Les bubons... et les binious des statues !

Les statues autrefois polychromes, au nombre de 180, ont été réalisées en kersanton (variété de granit).

Vous avez vu ça ? Ici, une réminiscence de la terrible peste, sur le fut de la croix où figure le Christ crucifié : on peut y voir de drôles de petites excroissances !

En fait... ce sont des bubons, grosseurs caractéristiques de la maladie !

D’ailleurs, les croix des calvaires ont longtemps porté le nom breton de Kroaziou ar vossen, « croix de peste ».

On sait donc que pour le calvaire de Plougastel, c’est la peste qui a motivé sa construction. Mais pour tous les autres calvaires ? Pas de précision, n’empêche qu’ils ont tous leur « croix de peste » pleine de bubons, alors…

Détail amusant : on a un groupe représentant l'entrée de Jésus à Jérusalem, accompagné... de sonneurs de binious typiquement bretons !

Ah ça, avec autant de personnages et de petits détails, on a de quoi faire !

La légende du bateau fantôme qui amène la peste

Anatole Le Braz raconte dans sa Légende de la mort chez les Bretons armoricains (1902) comment la peste a fait son apparition en Bretagne, à Plogoff plus précisément.

Un bateau passe un jour au large. Avec de grandes voiles toutes noires. Brr, vision sinistre...

Soudain, certains voient s’élever de ces voiles une grande fumée blanche, comme un fantôme. Le fantôme d’une femme.

On la voit fendre l’air pour atteindre la côte : c’était la Peste. Et en moins de deux jours, elle avait ravagé tout le pays…

La peste arrive en Bretagne

En vrai, la peste noire, après avoir frappé l’Europe au XVe s, débarque en France.

En 6 semaines, elle fait 50 000 victimes, rien qu’à Paris.

Vers 1452, la peste gagne Vannes et sa région, et la décime pendant 16 mois.

Jusqu’à ce qu’en 1598, on pouvait dire... que toute la Bretagne était touchée !


Et encore !