Comment Marie de Rohan finit exilée à Dampierre

Vinaigrette 0
M. de Rohan - ©Public domain M. de Rohan - ©Public domain
Château de Dampierre Château

Les Guise, seigneurs de Chevreuse, aux commandes de Dampierre depuis 1552 ! Et voilà que déboule la célèbre Marie de Rohan, en 1622... Elle vient d’épouser le duc de Chevreuse Claude de Lorraine en seconde noce. Elle passera 20 ans dans ce Dampierre qu’elle adore, condamnée à l’exil pour avoir comploté contre la cour de Louis XIII... Ah, la Marie ! Reine des comploteuses ! Bon, elle a de qui tenir : son papa, c’est Hercule de Rohan, le colosse breton croisé à Montbazon (37).

L’amie de la reine Anne d’Autriche, aussi. Mais pas de Louis XIII. Qui se méfie de cette fofolle. Qui la hait depuis qu’Anne a fait une fausse couche par sa faute, après une course folle sur le parquet ciré de la grande galerie du Louvre... Sentiment réciproque : Marie déteste Louis. Et tiens ! Elle décide de trouver un amant à la reine, histoire de rigoler et de rendre Louis cocu... pourquoi pas le beau duc de Buckingham, raide dingue de la reine de France ? Après ça, complots contre Richelieu, Mazarin. Jusqu’à son exil, ici.


Et encore !