Charles de Cossé à Brissac : les 7 étages du château

Vinaigrette 0
C. II de Cossé - ©Public domain C. II de Cossé - ©Public domain
Château de Brissac Château Château de la Loire Charles II de Cossé

En 1502, René de Cossé, chambellan de Charles VIII, acquiert le domaine de Brissac, dont il prend le nom. Les guerres de Religion laissent le château dans un état la-men-table ! Le petit-fils de Cossé, Charles de Cossé, entreprend de restaurer le « château neuf à demi construit dans un château vieux à demi détruit » avec l'architecte Jacques Corbineau.

Brissac sera extravagant ! Tout en hauteur, avec 7 étages exactement et 200 salles richement décorées ! Un vrai palais pour un môssieur de qualité, j'ai nommé Charles de Cossé, duc de Brissac (et maréchal de France en passant).

Vous savez quoi ? On dit qu'en 1594, pendant les guerres de Religion, Charles entre aux côtés d'Henri IV dans la capitale, dont il avait négocié la reddition. Aucun massacre, pas un coup d'épée ! Tout se passe bien entre huguenots et cathos. Soulagés, les Parisiens se mettent alors à chanter :

« Tu es sauvé, Paris, ton gouverneur Brissac A gardé ton navire et du bris et du sac. »

Charles de Brissac meurt en 1621 et le château n'est toujours pas fini... Seule une moitié du logis a été construite. Son fils Louis continue les travaux. A la Révolution, l'édifice est réquisitionné pour y installer les Bleus de Vendée. Il subit d'importants dégâts... Les restaurations du XIXe siècle lui redonnent de son lustre d'antan.


Et encore !