Chantelle et le trésor du connétable de Bourbon, le traître ultime

Vinaigrette 0
Le château de Chantelle - ©The British Library / Public domain Le château de Chantelle - ©The British Library / Public domain
Abbaye Saint-Vincent de Chantelle Château Trahison Charles de Bourbon Trésor

Vous voulez savoir qui je suis ?

Enterré. Poussiéreux. Etouffé, paralysé dans cette terre gelée. Il m’a caché une nuit d’été 1523. Mais il n’est jamais revenu me chercher. Personne d’ailleurs, ne semble savoir que je suis là. Vous vous demandez qui je suis, pas vrai ?...

Il m'a caché là, tout près du monastère de Chantelle. Agrippé de ses ongles de pierre au-dessus de la Bouble, sur son rocher glacé de granit...

Une abbaye nichée dans l'enceinte de l'ancien et sombre château des ducs de Bourbon. Enfin, les restes du château, puisque Richelieu le fait démanteler en 1627... La grosse forteresse se trouvait au sud des bâtiments actuels.

Vous vous demandez qui je suis ? Je suis le trésor du connétable de Bourbon. Et l’ancien château ? C’est de là que mon maître (ce traître de connétable) quitte la France pour filer rejoindre l’empereur Charles Quint et trahir son roi, François Ier...

La fuite dans la nuit noire. Pour toujours

Charles de Bourbon. On l’a rencontré au château de Bourbon-l’Archambault, vous vous rappelez ? Le plus grand traître de l'Histoire de France ! Qui s'apprête à quitter Chantelle et la France pour se rallier à l'ennemi. Pour se venger de son roi, François Ier.

L’histoire se passe dans la nuit du 9 au 10 septembre 1523, nous dit Histoire de Chantelle (Gilbert Boudant) :

« Le connétable partit de son château-fort de Chantelle et se retira pour fuir l’ignominie de vivre misérable en sa patrie où il avait si dignement conservé et acquis tant de dignités titres honneurs et commandements. »

Autrement dit : not’ connétable se fait la malle de Chantelle... du château préféré de sa belle-mère, Anne de France.

Une fine petite pluie crachouille sur le château. Clop clop clop. Les claquements de sabots déchirent la nuit.

Là ! Un cavalier. Charles. Qui fuit la France en prenant ses précautions, pour que personne ne se lance à ses trousses. Il a fait ferrer son cheval à l’envers. Ah ! Un truc vieux comme le monde pour brouiller les pistes ! Ca marche toujours...

Vous savez quoi ? Il m’a pris avec moi. Je suis dans sa grande poche, là, au chaud. Mais pas pour longtemps. Il va me déposer quelque part près de la forteresse. A cause de mon poids. Je suis trop lourd. Ca ralentit sa fuite...

Ca y est. Il m’a jeté. Il fait nuit noire. Le crachin bruisse. Et là, Charles vient de prendre la fuite par les souterrains du château. Il ne reverra jamais Chantelle. Jamais. Pourquoi ? Il meurt à Rome à 37 ans, en mai 1527.

Vous vous demandez ce que je suis devenu ? Oh, on m’a cherché. Les chroniques ont parlé de moi. Disent que le trésor de Bourbon se monte à 32 000 écus d’or, cousu dans ses vêtements. Racontent qu’une partie est planquée quelque part ici, près de Chantelle...

Alors on a fouillé. Sans jamais me trouver. Mais les souterrains par lesquels Charles de Bourbon a filé, eux, existent encore et se visitent ! Alors... on se retrouve à Chantelle ?


Et encore !