Ce que cache la crypte de Saint-Eutrope de Saintes

Vinaigrette 0
La crypte - ©Jebulon / CC-BY-SA La crypte - ©Jebulon / CC-BY-SA
Basilique Sainte-Eutrope de Saintes Basilique Crypte Relique

La basilique Saint-Eutrope conserve une des cryptes les plus vastes d'Europe !

Un petit bijou d'art roman du XIe s, qui abrite les reliques d'Eutrope, premier évêque de Saintes.

L'histoire d'Eutrope

Première arrivée houleuse à Saintes !

La tradition dit qu’Eutrope est le fils d’un roi perse. Là-bas, il aurait connu Jésus et serait devenu son disciple.

Eutrope fait partie de ces apôtres envoyés par saint Pierre pour évangéliser une Gaule encore complètement païenne. Pour lui, direction Saintes !

La première fois, après avoir commencé ses prêches, Eutrope se fait huer et presque écharper. Holà, il retourne fissa se planquer à Rome !

Sur quoi le pape le renvoie en Gaule, après l’avoir fait évêque. Des fois que...

Eustelle, la fille du Romain

Deuxième essai : là, les Santons sont plus enclins à écouter Eutrope. Mieux, ils se convertissent !

Mais le jour où Eutrope baptise une jolie Romaine, Eustelle, et l'emmène avec lui, les choses dérapent...

La Romaine en question, c’est la fille du légat de la région. Un légat païen qui ne supporte pas qu’un chrétien baptise sa progéniture et l’embarque vivre en ermite dans les bois !

Il charge ses hommes de main de ramener sa fille et de tuer Eutrope, non mais.

Lapidé par une foule en délire, il faudra l'intervention d'un homme pour l'achever à coups de hache dans la tête...

La pauvre Eustelle, elle, se fait décapiter sur ordre de son propre père !

Les reliques d'Eutrope dans la crypte

Le crâne meurtri d'Eutrope

Des siècles après la mort tragique d'Eustelle et Eutrope (ce doit être au VIIe s)... on retrouve les restes du saint, par hasard, sous des gravats !

Comment les reconnaît-on ? Au grand coup de hache laissé dans son crâne, pardi !

Le crâne d'Eutrope se balade un peu partout en France, vicissitudes de l'histoire obligent, avant qu'on ne le rende à l’église de Saintes.

En 1805, on le place dans un magnifique reliquaire en argent, aujourd'hui visible à de rares occasions !

Le sarcophage

La redécouverte du sarcophage d'Eutrope, lui, date de 1843, quand des fouilles dans la crypte le mettent à nouveau à jour.

Pas de doute : le tombeau porte le nom d'EUTROPIUS, gravé dans la pierre...

On le voit encore aujourd’hui. A l’intérieur, on y trouve les os d’au moins deux personnes, attribuées à Eutrope et Eustelle.


Et encore !