Bricquebec la Viking et son château

Vinaigrette 0
Le château - ©Ji-Elle / Public domain Le château - ©Ji-Elle / Public domain
Château de Bricquebec Château

Bricquebec la Normande a été viking...

Faisons un petit retour rapide sur l'origine de ces guerriers venus du froid, avant de partir à la rencontre du premier seigneur de Bricquebec, le légendaire Ansleck !

Vikings, Normands... des Nord Man, quoi !

La Normandie tient son nom des envahisseurs vikings qui font la razzia sur l’Europe de l’Ouest, au IXe s.

Normands… Nord Man... « hommes du Nord », littéralement !

Ils sont Danois, Suédois, Norvégiens, ils arrivent sur leur drakkar par la brumeuse mer du Nord, inquiétants et brutaux.

Jusqu’à ce que le roi de France, Charles le Simple, ne puisse plus rien contrôler de ces razzias sanguinaires.

Il négocie avec le puissant chef Rollon, en 911, un traité qui permet l’installation des Vikings en Normandie. A condition que son peuple protège le royaume de France de tout raid normand…

Tope là ! Les Vikings se christianisent et s’intègrent remarquablement bien. C’est la naissance du duché de Normandie !

Avec, plus tard, un duc futur roi d'Angleterre, descendant de ces Nord Man : Guillaume le Conquérant !

Ansleck le Danois

Alors, maintenant qu'on a fait un petit point sur nos Vikings-Normands, voyons pour le château de Bricquebec !

Il a été fondé en 911 par Ansleck le Danois.

Né vers 930, c'est un noble forgé par les tempêtes, l’iode et la guerre.

Il a vu beaucoup de batailles, Ansleck. La gueule tailladée, les yeux couleur des mers du Nord, elles ne sont pas si loin, ses origines danoises.

La tradition le dit petit neveu du célèbre Rollon, le viking barbare devenu tout premier duc de Normandie.

C'est un colosse qui a tout pour entrer dans la légende :

« Il était d'une taille si élevée que les hommes de son temps ne lui venaient qu'à la ceinture, et l'on montrait autrefois dans le château, un casque et une cuirasse qui lui auraient appartenu, et, qui étaient de dimensions telles que, suivant la chronique, c'était merveille de les voir. »

(Bricquebec et ses environs, 1902, P. Lebreton)

Le nom même de Bricquebec est viking : bec désigne un ruisseau, et brekka une « colline » !

Dans le sillage d'Ansleck...

Après Ansleck, voilà ses descendants, les Bertrand.

Le premier que compte la lignée s'appelle Robert Bertrand, dit « Le Tort » (le boiteux) : lieutenant de Guillaume le Conquérant à la bataille d’Hastings !

Ce sont les Bertrand qui font construire le château de Bricquebec et ses dépendances, entre le XIIe et le XIVe s.

Alors, qu'avons-nous là ? Un donjon sur sa motte, tout d'abord, haut de 22 m, datant du XIIIe s.

Une enceinte flanquée de tours protège les logis résidentiels, deux bâtiments en équerre dont l'un aujourd'hui ruiné forme la crypte.


Et encore !