Blanche de Lévis contre les massacres

Vinaigrette 0
La loggia Renaissance - ©Véronique PAGNIER / CC-BY-SA La loggia Renaissance - ©Véronique PAGNIER / CC-BY-SA
Château de Lourmarin Château Procès Baron d’Oppède Blanche de Lévis

On doit la construction du château à Foulques d'Agoult, en 1495. En 1526, Louis d'Agoult le fait agrandir avec un austère corps de logis flanqué d'une tour ronde, largement remanié dans le goût Renaissance par la veuve d'Agoult, Blanche de Lévis.

Blanche de Lévis va devenir la bête noire, l'ennemie jurée du sanguinaire baron d'Oppède. Lui qui vers 1545 lançait un gigantesque massacre dans tout le Lubéron : celui des Vaudois, ces « hérétiques » comme on disait... en fait, d'honnêtes paysans qui prônent la plus pauvre des pauvretés et appelle à la lecture des textes saints tout en rejetant le pouvoir des autorités religieuses. Blanche en sait quelque chose, il y a plein de Vaudois à Lourmarin...

La veuve va prendre leur défense, et même témoigner au procès du baron, quand il doit répondre de ses crimes et de ses massacres atroces, en 1551. Il faut l'imaginer, face à tous ces hommes, frêle petite dame au visage si pâle, spectre endeuillé habillé de noir, dont la voix s'élève contre l'ignominie...


Et encore !