Anne de Souvré, la risée de la cour

Vinaigrette 0
A. de Souvré - ©the lost gallery / CC-BY A. de Souvré - ©the lost gallery / CC-BY
Château de Courtanvaux Château Anne de Souvré Mme de Sévigné

En 1662, la petite-fille de Gilles, Anne de Souvré, épouse un V.I.P. : si ! Michel Le Tellier, marquis de Louvois, le célèbre ministre de Louis XIV. Elle a été mariée à l’âge de 15 ans, ce qui fait un esclandre : « au grand scandale de toute la France », dit Saint-Simon.

Anne de Souvré, on la retrouve au château d’Ancy-le-Franc et à l’hôtel-Dieu de Tonnerre, vous vous souvenez ? Immortalisée aux côtés de son mari sur son monument funéraire... A l’époque, c’est le plus beau parti du pays ! Belle et riche, elle a énormément de terres...

Jolie, mais un peu bébête ! C’est ce que les mauvaises langues semblent dire à l’époque ! Elle n’a pas du tout d’esprit, de quoi faire des bons mots en société, la pauvre... Mme de Sévigné dit à sa fille :

« Il y avait l’autre jour une dame qui confondit ce qu’on dit d’une grive, et au lieu de dire : Elle est soûle comme une grive, disait que la première présidente était sourde comme une grive. Cette dame, c’était Mme de Louvois. »


Et encore !