Anne de Beaujeu à Gien, le règne de la moins folle des filles de France

Vinaigrette 0
Le château - © Pierre-André Leclercq / CC-BY-SA Le château - © Pierre-André Leclercq / CC-BY-SA
Château de Gien Château Château de la Loire Anne de Beaujeu

Voilà qu'arrive la fifille de Louis, Anne de Beaujeu. Eh oui : Anne est devenue comtesse de Gien après son mariage avec le fils de Pierre de Bourbon, seigneur qui avait reçu Gien en apanage au XVe siècle. Anne de France, c'est la fille de Louis XI qui assure la régence du pays pendant la minorité de son jeune frère Charles VIII.

« La moins folle des filles de France, car de sage il n'y en a point » comme disait son père, règne donc, méthodique, ferme et prudente. Une femme oui, mais quelle femme ! Le portrait craché de son père, vive d'esprit, courageuse. Bien sûr ça ne plaît pas à ces messieurs. Surtout au duc d'Orléans qui veut à tout prix le trône !

Voilà le début de la guerre Folle, au terme de laquelle il sera vaincu à St-Aubin-du-Cormier et enfermé dans la prison de Bourges... Ah mais ! On ne défie par l'autorité du roi quand même... même si ce roi est une femme !

De 1481 à 1490, Anne fait reconstruire le château sur l'emplacement de la forteresse médiévale des comtes de Gien. Ce nouveau château se veut une véritable demeure pourvue de tout le confort de l'époque. Finies les murailles médiévales ! S'articulant autour d'une vaste cour, le château possède une aile sud longue de 75 mètres, abritant les salles de réception. L'aile ouest abrite elle les appartements privés.

Anne meurt en 1522 : les propriétaires successifs de Gien n'y séjournent qu'à temps partiel. On voit alors défiler le roi d'Ecosse Jacques V Stuart, Louis XIII, le jeune Louis XIV et sa môman en exil pendant la Fronde, les familles de La Rochefoulcauld, de Marville... Ouh, ça commence à faire du monde : de quoi progressivement dégrader le château ?

En tout cas, lorsque le département du Loiret le rachète en 1823, il le sauve de la ruine ! Mais alors que le château a survécu à la Révolution et aux pillages, il est presque totalement détruit pendant la Seconde Guerre Mondiale. Entièrement restauré, il abrite désormais le musée de la chasse.


Et encore !