A Niort, Du Guesclin roule les Anglais dans la farine

Vinaigrette 0
Image d'illustration - ©Public domain Image d'illustration - ©Public domain
Donjon de Niort Fortification Bertrand du Guesclin Siège Guerre de Cent Ans

Tout ne va pas comme sur des roulettes, à Niort, au Moyen-Age. La ville se trouve aux mains des Godons, ces maudits Rosbifs, avec le début de la guerre de Cent Ans. Et ce n'est pas le traité de Brétigny, en 1360, qui arrange les affaires : il fait carrément passer le Poitou sous domination anglaise !

Mordiou... Heureusement, en 1372, le sauveur débarque : un petit Breton, tout laid, râblé comme un sanglier... Bertrand du Guesclin ! La manière dont il délivre la ville se fait dans la surprise la plus totale... Ecoutez plutôt !

Tout commence devant la ville de Chizé, à quelques kilomètres au sud de Niort. Dernier rempart avant la ville ! Du Guesclin a bon espoir. Mais avant, il doit en découdre avec l'Anglais.

Justement, une armée ennemie venue de Niort fait le chemin pour se battre. Mais c'est qu'ils ont fière allure, avec leur tunique de toile blanche portant une croix rouge devant et derrière, « pour Français ébahir » comme dit la chronique. Le combat est sanglant.

Du Guesclin tue jusqu'au dernier Anglais, fait prisonnier les autres... et ordonne à ses troupes de revêtir les tuniques des Anglais. Du coup, lorsqu'ils arrivent aux portes de Niort, c'est dans la peau ennemie qu'ils le font.

Les Anglais enfermés dans la place leur ouvrent tout naturellement les portes ! Ne se doutant pas une seconde qu'ils viennent de laisser passer l'ennemi entre leurs murs... Nous jetons un voile pudique sur les massacres s'ensuivant !


Et encore !