A la découverte des fresques de Gargilesse

Vinaigrette 0
Détail - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA Détail - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Eglise Notre-Dame de Gargilesse Eglise paroissiale

Nous voilà donc dans la crypte. Elle a aussi servi de lieu de sépulture des seigneurs de Gargilesse au XVIIIe s : c'est vrai que château et église communiquent !

Galopin et les rois Mages


Alors, ces peintures ? Elles se cachaient sous un épais badigeon de l'époque de François Ier, les vilaines ! Elles ont été redécouvertes en 1961, ce qui explique leur fraîcheur ! Elles datent pourtant des XIIIe et XVIe s... impressionnant, non ?

Pêle-mêle, on découvre le Christ de l’Apocalypse avec entre les dents le glaive à deux tranchants, symbole de la vérité et de la justice... A la droite du Christ, Marie et Jean en prière. Autour d'eux, les morts se relèvent ! C'est le jour du Jugement Dernier. On voit l'Annonciation, la Visitation, le songe de Joseph, la Fuite d'Egypte... Là, vous voyez l'Adoration des mages ? On remarque l'écuyer Galopin qui surveille les chevaux des rois mages...

Déjà, lorsque George Sand venait à Gargilesse, elle notait en 1857 le mauvais état de certaines peintures aujourd'hui pratiquement disparues. Elle faisait part de l'humidité qui « dévorait » ces peintures, malgré la sécheresse ambiante !


Et encore !