A la découverte de Saint-Amand de Saint-Amand-Montrond

Vinaigrette 0
L'église - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA L'église - ©Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Eglise Saint-Amand de Saint-Amand-Montrond Eglise paroissiale

L'église

Au cœur de la cité de Saint-Amand, voici sa petite église romane construite au XIIe s sur un plan bénédictin (3 nefs et 3 absides, en forme de croix latine). Elle faisait autrefois partie du prieuré du Bourbonnais de Montet-aux-Moines.

La partie la plus ancienne est son chevet. Le chœur, le transept et la première travée de la nef datent des XIIe et XIIIe s. Les premiers travaux se déroulent dès le tout début du XIIe s jusqu'au XIIIe s.

Aux XVe et XVIe s sont aménagées les chapelles latérales, dont celle dédiée à Sainte-Anne, construite par le maréchal Philippe de Culan et sa femme Anne de Beaujeu-Lignières: c'est une vraie petite église à elle toute seule, avec ses anges musiciens.

On visite quoi ?

Les orgues

Déjà, les orgues réalisées par le sous-prieur (et aussi organiste) du couvent des Carmes, à Saint-Amand, Claude Theveneau. C'est le Grand Condé en personne qui les paie de sa poche et les offre en 1668. Les orgues se trouvaient dans le couvent des Carmes.

Mais à cause des troubles de la Révolution, on les change de place ; elles arrivent dans l'église Saint-Amand en 1835... Elles se trouvent au début au-dessus de la porte d'entrée, puis s'installent dans le transept sud. Leur restauration par le facteur d'orgue de Poitiers Boisseau date de 1967.

Plumes et barbe

On remarque aussi l'étonnant soutien de la chaire en calcaire, du XIIIe ou XIVe s : mais, c'est un visage d'homme ! Oui, un homme dont la barbe est faite de plumes ou de feuilles !

On lit une inscription dessus, qui dit : B. de Puygernier Pres(biter) Can(onicus) E(cclesiae) ou « B. de Puygernier, prêtre chanoine de cette église » (vu dans Le Patrimoine des communes du Cher, Flohic éditions).


Et encore !