6 anecdotes sur le héros de Falaise, Guillaume le Conquérant

Vinaigrette 0
Statue de Guillaume le Conquérant, à Falaise (1851)  - ©Man vyi / Public domain Statue de Guillaume le Conquérant, à Falaise (1851) - ©Man vyi / Public domain
Château de Falaise Château Guillaume le Conquérant

Falaise, château du Conquérant ! Petit bâtard descendant de vikings, 7e duc de Normandie pendant 52 ans, roi d’Angleterre pendant 21, c’est LE Normand le plus célèbre, qui naît ici en 1028.

On parle ici d’une histoire de surnom qui fout la haine, de la naissance de la langue anglaise moderne, d'Anglais plus Normands qu'il n'y parait... et d'un certain Walt Disney !

1 - L'origine de son surnom de bâtard : la haine !

Avant d’être le Conquérant, Guillaume est le Bâtard. Bâtard à cause de son paternel, Robert le Magnifique, duc de Normandie.

Descendant du viking Rollon, le tout 1er duc de Normandie qui se christianise : ses copains deviennent Normands, puis Francs à la fin du Xe s !

Bob a eu ce fils avec Arlette... la fille d’un (riche) pelletier de Falaise. En dehors du mariage, bien sûr : chose tout à fait normale, pour un Normand. Mais pas pour les autres. Enfant hors mariage égal bâtard, point barre !

Guillaume n’aime pas, quand on se moque de l’humble origine de sa môman. Quand il assiège Alençon en 1051, les habitants de la ville se moquent de lui, du haut de leur rempart, en secouant des cuirs de bêtes et en gueulant : « La peau, la peau ! » Hein ?! Voui : en référence à son papy pelletier. Guillaume leur fait couper mains et pieds, na !

2 - Le cauchemar d'une enfance sanglante

L’enfance de Guillaume est un cauchemar. Une horreur faite de sang et de coups tordus. Il a 8 ans quand son papa meurt. Ce qui fait de lui le nouveau duc de Normandie. Mais les seigneurs normands ne le jugent pas légitime, en tant que bâtard.

Assassinats, disparitions brutales... les gens tombent comme des mouches autour de lui. Ca vous endurcit un gosse, ça.

Mais attendez ! Guillaume échappe même à une tentative de meurtre : en 1046, les seigneurs normands lui tendent un traquenard sur la route de Falaise, auquel il échappe de justesse.

Guillaume se met à batailler pour défendre ses terres. Ardemment. Pour créer une Normandie solide, pacifiée. Le 2e acte peut venir : devenir roi d’Angleterre !

3 - Guillaume file en Angleterre... trébuche, mais se relève (avec panache)

Bataille d'Hastings, 1066. Malgré le froid d’octobre, il transpire à grosses gouttes. Son corps est en feu. Une odeur de bête immonde sort de son armure. La fumée s’échappe de son squelette de fer, tendu à craquer sur son épée.

Ca y est ! Guillaume va devenir le Conquérant, pour l’éternité...

Vous vous souvenez du départ de Guillaume et sa flotte pour l’Angleterre, du port de Saint-Valéry-sur-Somme ? Cap sur l’Angleterre pour livrer la bataille d’Hastings contre le prince qui a usurpé la couronne anglaise. Hééé, le tonton de Guillaume, feu le roi Edouard le Confesseur, lui avait promis.

Mais en débarquant sur le rivage anglais, Guillaume trébuche, tombe la tronche contre le sable mouillé, devant son armée médusée. Woah, mauvais présage !

« Kouaa ? », fait le Normand qui se relève fissa, l'air de rien, du sable dans ses grosses pognes. P'tit malin, va : il fait croire qu'il a fait exprès de se laisser tomber ! Il réplique : « J'ai saisi cette terre entre mes mains. Sans doute possible, je ne la lâcherai jamais ! »

Guillaume gagne Hastings... et son surnom de Conquérant.

4 - Guillaume fonde la langue anglaise moderne

Voilà. Guillaume devient roi d’Angleterre.

Fondateur de la civilisation anglo-normande, il impose la langue normande (quasiment française) dans toutes les strates de la société. Une langue normande qui a donné la langue anglaise d’aujourd’hui (avec le brin de saxon issu des vieux peuples anglais primitifs) !

Vous ne me croyez pas ? Tenez :

• cabbage, la salade, vient de l’anglo-normand caboche

• wait (« attendre », « guetter ») vient de waitier

purchase, « acheter », vient de porchacier, « chercher à obtenir »...

Le français a été utilisé jusqu'au milieu du XIVe s en Angleterre.

5 - Des noms de famille very Normands... et un Disney d'Isigny

En devenant king of England, Guillaume met en place un genre de recensement de la population, avec son Domesday Book (livre du Jugement Dernier). On connaît ainsi tous les noms des barons normands qui l'ont suivi outre Manche.

Du coup, aujourd'hui, certains noms de famille anglais sont normands d’origine :

• Darcy

• Baskerville (de Bacqueville, Calvados)

• Percy (de Percy-en-Auge, Calvados)

• Neville (de Neuville, Calvados)

• Devereux (d’Evreux, Eure)…

Ainsi, le patronyme Disney (prononcez dizni) vient d'Isigny-sur-Mer, dans le Calvados. Ce qui fait que le célébrissime papa de Donald, Walt, a des origines normandes !

Même qu'à Disneyland Paris, on retrouve le blason de la famille, sur le château de la Belle-au-Bois-Dormant... portant les 3 léopards du drapeau normand !

6 - Guillaume fonde une sacrée dynastie

Le Conquérant reste 20 ans sur le trône, jusqu’à sa mort en 1087.

Il crée une sacrée dynastie : sa petite-fille Mathilde l'Emperesse, en épousant le duc d'Anjou Geoffroy, va donner naissance à la branche des Plantagenêts. On aura ensuite les Tudor, les Stuarts, les Windsor...

Car tous les rois anglais, encore aujourd’hui, descendent de Guillaume ! Amazing, comme diraient nos voisins...


Et encore !