4 anecdotes sur la reine Mathilde et l’abbaye aux Dames de Caen

Vinaigrette 0
Vue d'ensemble - ©Chatsam / CC-BY-SA Vue d'ensemble - ©Chatsam / CC-BY-SA
Abbaye aux dames de Caen Abbaye Bénédictin

4 anecdotes à découvrir sur l'épouse du grand Guillaume le Conquérant et son abbaye caennaise !

1 - Pourquoi Mathilde fait construire l’abbaye aux Dames

Savez-vous pour quelle raison Mathilde de Flandre, épouse de Guillaume le Conquérant, fonde l'abbaye aux Dames ?

Je vais vous le dire : Mathilde et Guillaume se sont mariés, en 1050.

Mais ils sont cousins au 4e degré. Aïe... une union interdite par l'Eglise !

Pour faire pénitence après son excommunication, Mathilde promet de faire construire une grande abbaye. Guillaume fait pareil... avec l’abbaye aux Hommes, à Caen !

2 - La tombe (intacte) de Mathilde

La vaste abbatiale abrite le corps de Mathilde, inhumée dans le choeur en 1083.

Contrairement à la dépouille de Guillaume, dont il ne reste plus qu’un fémur, celle de Mathilde nous est parvenue intacte !

Un grand merci à l’abbesse Anne de Montmorency, qui, à l'époque des saccages des guerres de Religion, fait ramasser les os et les cache dans l’abbaye.

Encore plus rare, la dalle actuelle en marbre noir de Tournai est d’époque, mise elle aussi à l’abri des destructions !

3 - Mme de Caen ?

Cécile, une des filles de Guillaume et de Mathilde, devient la 2e abbesse, en 1113.

Elle prend le nom de « Mme de Caen » : après elle, toutes les abbesses de l'abbaye aux Dames s’appelleront comme ça !

4 - La bague de Mathilde

Dans la Salle des Abbesses, vous verrez deux portraits d’abbesses :

• Anne de Montmorency (1554-1588) ;

• Marie-Aimée de Pontécoulant (1787-1792), la toute dernière avant la Révolution.

Regardez : on voit une bague, au doigt de celle-ci. La bague de la reine Mathilde !

Je vous explique.

On est en pleines guerres de Religion, en 1562.

L’amiral de Coligny vient de débarquer avec ses protestants à Caen : je vous laisse imaginer les scènes de saccages dans l'abbaye... jusqu'au tombeau de la reine.

Ils lui piquent les pierres précieuses avec lesquelles on l'a ensevelie, jusqu’à ce que l’un d’eux s’octroie sa belle bague ornée d’un saphir.

Anne de Montmorency assiste à la scène, pétrifiée.

Pourtant, c’est sa seule présence qui fait que l’homme a des remords : il s'agenouille devant elle et lui rend le précieux bijou !

L’année d’après, le roi de France Charles IX vient à Caen avec le célèbre connétable de Montmorency... le papa de l’abbesse ! Qui remet la bague à son paternel.


Et encore !