This website requires JavaScript.

Ambleville : les statues, mais pas sans le château !

Quand : 1928

Les jardins | Anecdotrip.com / CC-BY-NC-SA
Jardin Château Château d'Ambleville

Au lendemain de la Première Guerre Mondiale, Ambleville passe entre les mains d’un marchand de tableaux d’origine autrichienne : Charles Sedelmeyer.

Le monsieur disperse une partie du décor intérieur et fait installer des choses farfelues : un théâtre, un balcon...

Mais voilà qu’un beau jour de 1928, une dame s’arrête devant l’entrée du château : la marquise de Tulle de Villefranche.

Elle a vu de magnifiques statues blanches, dans l’allée qui mène à Ambleville, qui iraient très bien dans son château (voisin) de Villarceaux...

Ben tiens, ces statues viennent de la vente de la villa d’Este (Italie), elles peuvent être chouettes !

Sedelmeyer veut bien lui vendre les statues convoitées, mais pas sans le château : elle prend le lot ou elle n’aura rien !

La marquise accepte et la voilà nouvelle propriétaire.

Elle réaménage le château mais surtout les jardins d'inspiration italienne.

Au nord, en contrebas, le jardin s'inspire de la villa Gamberaia à Fiesole (Toscane).

Au sud, on trouve un grand parterre parsemé d'ifs taillés en pion d'échecs.

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !