This website requires JavaScript.

1357, Dinan. Duel mythique entre Du Guesclin et Cantorbéry

Quand : 1357

Du Guesclin | ©Austrian National Library (ÖNB) / Public domain
Château Bertrand du Guesclin Château de Dinan

1357. Pleine guerre de Cent Ans.

Un petit Breton en armure scrute l’horizon brumeux, du haut des remparts de Dinan...

Vous l’avez reconnu ? Bertrand du Guesclin !

On l’a appelé à Dinan pour défendre la ville d’une attaque anglaise imminente... et voilà que le duc de Lancastre vient l’assiéger !

Aaah, Bertrand : le héros de cette foutue guerre, c’est lui !

Le chevalier courageux, bataillant sans relâche pour la couronne de France...

Mais vous savez quoi ? Le siège, on s’en fiche.

Parce que là, Bertrand va se battre en duel avec Thomas de Canterbury, un chevalier sous les ordres du duc.

Siii ! Au pied du château ! Le jeune frangin du Breton, Olivier, avait été traîné trop près du camp des Anglais... et Thomas l'avait capturé.

Bertrand déboule en panique dans le camp ennemi et trouve Thomas en train de jouer aux échecs, peinard.

Bertrand met un genou à terre. Et le supplie de libérer son frangin. L’Anglais rigole et refuse.

Pire, il lui jette son gant à la tronche comme signe de défi. Ouuuh, Bertrand voir rouge !

On convient d'un duel entre les deux hommes pour régler ce différend.

On a installé des estrades décorées comme pour un jour de fête ; les belles dames endimanchées se pressent.

Of course, Bertrand remporte la victoire.

Il désarçonne Thomas de son cheval et lui demande de reconnaître sa faute. L’autre refuse.

Bertrand lui colle une droite et Thomas n’a la vie sauve que grâce à l’intervention de quelques compatriotes.

Bertrand récupère son petit frère.

Thomas ? Il donne sa bannière à Bertrand, et se fait bannir. Tout comme l’armée anglaise, priée de lever le camp à la première heure...

Na ! Et cette victoire lui vaudra l’amour d’une jeune Dinannaise, Tiphaine Raguenel... l’amour de sa vie, sa future femme.

Elle lui avait prédit sa victoire, elle que tout le monde savait un peu fée et devineresse...

Malgré son poil noir, son nez épaté dans une gueule de molosse, Bertrand fait chavirer le cœur de la belle Tiphaine.

Mais ça, c’est une autre histoire !

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !