This website requires JavaScript.

12 choses à savoir sur l'homme de Néandertal

Quand : 420000 av J.C. - 35000 av J.C.

Reconstitution d'un Néandertalien | ©Neanderthal Museum - Holger Neumann, 2021
Musée Site préhistorique Musée de l'homme de Néandertal

La Chapelle-aux-Saints, en Corrèze, a été le lieu de la découverte, en 1908, d'un squelette quasi complet d'Homo neanderthalensis.

Profitons de nous trouver ici pour évoquer l'homme de Néandertal en quelques anecdotes !

Sources : Humanité, une histoire optimiste (Rutger Bregman, 2020) / Néandertal de A à Z (Marylene Patou-Mathis, 2018).

1 - L'origine du nom Néandertal

Quelque part en Allemagne, en août 1856. Des ouvriers trouvent un crâne, au fond d'une grotte. Celui d’un homme ?

Il possède en tous cas un étrange bourrelet osseux au-dessus des orbites... Ah, ah, mystère !

Il a été mis au jour dans la vallée de Neander, près de Düsseldorf. Coïncidence, le nom allemand signifie « vallée de l’homme nouveau » !

Un nom issu de thal (« vallée »), et de Neander, pseudonyme du pasteur et poète Joachim Neumann (qui vécut au XVIIe siècle).

Son grand-père avait traduit leur nom de famille (« homme nouveau ») en grec, et cela donna neander ! Le petit-fils a conservé le pseudonyme.


Joachim Neander

Joachim Neander | ©SchiDD / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

2 - Des hypothèses ha-llu-ci-nantes !

Le crâne et les quelques os de l’homme-mystère sont remis au naturaliste Johann Carl Fuhlrott et à l’anthropologue Hermann Schaaffhausen.

Ils n’ont jamais vu ça ! Les restes appartiennent bien à un être humain, mais d’un genre jamais vu jusqu’alors.

Leur idée ? Il s’agit d’une espèce d’homme primitif qui aurait peuplé l’ouest de l’Europe.

Scandale ! Darwin n’a pas encore publié son Origine des espèces : l’homme moderne ne peut pas descendre d’une telle chose, impensable !

Les débats s’affolent. Schaaffhausen et Fuhlrott ne rencontrent qu’hostilités et moqueries.

Un certain Mayer, un anatomiste, émet l’idée qu’il s’agit des restes d’un cosaque mongol (allons bon) des guerres napoléoniennes.

Il est très sérieux, Mayer, mais si ! Il explique que ce pauvre homme s’est réfugié dans une grotte, le bassin et le fémur terriblement déformés par des années passées à cheval…

Un autre, le politique (membre fondateur du parti progressiste allemand) et pathologiste Virchow, clame qu’il s’agit d’un vieux, complètement débile, déformé par une maladie congénitale...


Crâne de Néandertalien

Crâne de Néandertalien | © Michael Himbeault / Flickr / CC-BY

3 - Baptisé !

En 1864, l’Anglais William King propose d’appeler la nouvelle espèce Homo neanderthalis, en l’honneur de la vallée de la découverte.

Deux ans plus tard, c’est le drame : le biologiste allemand Ernst Haeckel propose plutôt le nom... d’Homo stupidus !

Ben tiens : il la considère comme une espèce inférieure…

Heureusement, c’est la proposition de King qui est définitivement retenue. On a frôlé la catastrophe !


Ernst Haeckel, 1904

Ernst Haeckel, 1904 | ©U.S. National Library of Medicine / Public domain

4 - A quoi ressemble Néandertal ?

1,60m en moyenne, trapu, un tronc en forme de « tonneau », une tête en longueur, le très typique « chignon néandertalien » (une bosse osseuse à l’arrière du crâne), et le fameux bourrelet osseux au-dessus des yeux, très marqué chez cet homme, mais pas absent des autres espèces d’hominidés.

Et avec un volume compris entre 1500 et 1800 cm³, Néandertal est l’hominidé ayant eu le plus grand cerveau !

Mais vous savez quoi ? En 2007, le gène MC1R (qui code cheveux roux et teint pâle) a été extrait d’os fossiles, en Italie et en Espagne.

Oui : quelques hommes néandertaliens (1 % de la population) avaient donc le poil carotte et la peau blanche.

5 - Où et quand a-t-il vécu ?

Il est apparu entre 420 000 et 350 000 ans avant notre ère, en Europe centrale.

Il a vécu en Europe, en Asie du Sud-Ouest et en Asie Centrale, pendant une période longue de 300 000 ans.

Il a vécu pendant le paléolithique, « l’âge de la pierre ancienne ».


Reconstitution d'un Néandertalien, Smithsonian (Washington, D.C)

Reconstitution d'un Néandertalien, Smithsonian (Washington, D.C) | ©Tim Evanson / Flickr / CC-BY-SA

6 - Il enterre ses morts

C’est à la Chapelle-aux-Saints (Corrèze), en 1908, qu’a lieu la découverte du tout premier squelette quasi complet d’homme de Néandertal.

Un squelette et… une sépulture ! On se rend compte que cet homme dit « primitif » a conscience de la mort.

In-cro-yable ! Lui qu’on pensait dénué de toute âme et de réflexion !

Il devient le premier hominidé à enterrer ses morts.

Des corps inhumés en position fœtale, dans des fosses contenant couches de cendres et dépôts d’objets rituels.

7 - Une prolifique industrie néandertalienne !

L’industrie moustérienne, c’est à Néandertal qu’on la doit.

Il invente des outils bien à lui à base d’éclats de silex : racloirs, grattoirs, bifaces…

Le Moustérien doit son nom à la grotte du Moustier, en Périgord, où sont découvertes en 1872 les premières pierres taillées réalisées par Néandertal.


Pointe moustérienne

Pointe moustérienne | ©Didier Descouens / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

8 - L’auteur des plus vieilles peintures rupestres au monde ?

D‘après de nouvelles études datant de 2018, Néandertal serait le premier homme à avoir couvert de peintures les parois d’une grotte, il y a un peu plus de 60 000 ans.

Bien antérieur à l’arrivée d’Homo sapiens en Europe !

C’est ce qu’affirme une équipe internationale de chercheurs, après l’étude de peintures issues de trois grottes espagnoles : empreintes de mains en négatif, formes géométriques, animaux…

Une découverte qui fait débat, certains chercheurs remettant en cause la technique de datation à l’uranium-thorium.


Godet à pigments de La Quina (Charente), Institut de paléontologie humaine

Godet à pigments de La Quina (Charente), Institut de paléontologie humaine | ©Eunostos / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

9 - Il sait parler !

Néandertal, taillant la bavette ? Oui !

Sur le plan anatomique, notre homme possède les éléments pour parler :

  • des aires spécifiques dans le cerveau (Broca et Wernicke) qui lui permettent, respectivement, de produire des phrases et de comprendre les mots ;
  • un os (hyoïde) qui soutient la langue, parfait pour articuler correctement ;
  • un palais creux...


De plus, une équipe de scientifiques découvre en 2007 que notre homme possède le gène FOXP2, qui joue un rôle dans le développement des zones du cerveau liées au langage articulé (que l’on retrouve chez l’homme moderne).

Alors, qui a dit que Néandertal était une bête sans cervelle ?

10 - La plus vieille corde du monde

Elle a été découverte en Ardèche en avril 2020 !

Un fragment de cordelette fabriquée par l’homme de Néandertal, elle a 40 000 ans.

A quoi servait-elle ? On l’ignore, mais la découverte est précieuse.

Car cela suggère que Néandertal savait, entre autres choses, torsader trois faisceaux de fibres dans un sens, pour les torsader ensemble dans l’autre sens.

Le but : en faire une corde ou un fil, pour notamment fabriquer des vêtements ou des filets.


Femme Néandertal (L. Mascré et A. Rutot, 1909)

Femme Néandertal (L. Mascré et A. Rutot, 1909) | ©Eunostos / Wikimedia Commons / CC-BY-SA

11 - Néandertal ne serait pas notre plus proche cousin

La découverte d’un crâne d’Homo longi ou homme de Harbin, en 1933, a tout remis en question.

Il appartiendrait à une nouvelle espèce d’hominidés, plus proches de nous que ne le seraient les hommes de Néandertal.

Un crâne trouvé en 1933 par un ouvrier près de Harbin, en Chine, juste avant l’occupation japonaise.

L’homme cache sa trouvaille dans un puits : il n’en informera sa famille qu’en 2018, qui donne le fossile à l’université du Hebei.

12 - Son extinction reste un mystère

On ne sait pas bien ce qui a décimé l’homme de Néandertal, vers 35 000 ans avant notre ère, remplacé par l’Homo sapiens, un ancêtre direct.

Parmi toutes les théories, évoquons : celle de Sapiens qui dézingue son cousin devenu rival ; celle d’une épidémie foudroyante ; celle d’une extinction par consanguinité, à cause du trop petit nombre de la population...

À propos de l'auteure

Vinaigrette
Passionnée par les balades et par l'Histoire, grande ou petite... pleine de détails bien croustillants, si possible !